COMMUNIQUE DE PRESSE: Pour publication immediate

COMMUNIQUE DE PRESSE

Pour publication immediate

Goma, le 29 Mars 2019.

Vernissage ce lundi 1er Avril de l’installation photo – vidéo Transcend d’une dizaine d’artistes congolais à l’Université de Pennsylvanie, aux États-Unis. Cette première américaine aura lieu

pendant la commémoration du 30e conférence PHENND sur le thème Trauma institutions d’ancrage.

Transcend est le résultat d’un atelier

à Goma (Juin 2017) et à Lubumbashi (Mars 2018) sur la décomposition du regard colonial avec l’appui financier de l’université de Nottingham, Royaume-Uni. Pendant cet atelier des jeunes ont décrypté, analysé et questionné le travail historique de la photographe abolitionniste Alice Seeley Harris (1870-1970) sur les atrocités commises par le roi belgeLeopoldIIpendant la colonisation. Leurs réponses à ses photos défient le regard colonial parfois enfoui dans de bonnes intentions.

“Cette exposition comprend les photographies historiques qui ont introduit le Congo en Europe à la fin du XIXe siècle. Sauf qu’au lieu de renforcer les stéréotypes racistes prônés par les Européens, cette exposition permet aux artistes congolais de prendre la parole. Cela inclut des œuvres qui exposent la manière dont les Congolais ont été exploités – et continuent d’être exploitées – par le colonialisme et le néo- colonialisme, et des œuvres qui montrent la vitalité, la capacité, la détermination et la beauté de notre people” a declaré Petna Ndaliko Katondolo, curateur de l’exposition.

anniversaire de la + the Arts: mobiliser les

organisé par Yole!Africa,

Les visiteurs de l’installation photo-vidéo pourront aussi vivre une expérience immersive grâce au film 267 de Petna Ndaliko Katondolo qui plonge le spectateur dans la réalité virtuelle en interrogeant ce que cache la volonté perpétuelle d’exhibé l’être Congolais.

L’installation est disponible à l’Université de Pennsylvanie jusqu’au Mercredi 3 Avril 2019.

Trascend a eu sa première mondiale à Goma en juillet dernier lors du Congo International Film Festival et compte aller à Lubumbashi, à Londre et à New York cette année. Pour le curateur Petna Ndaliko Katondolo, cette exposition a un impact double.

“Exposer cette collection au Congo était puissant car il introduisait une histoire non enseignée dans notre pays. C’est exactement ce que nous cherchons à développer avec ce projet. Exposer cette collection à l’Occident est puissant parce qu’il incite les Américains et les Européens à assumer la responsabilité de la manière dont ils exploitent le Congo” a-t-il expliqué.

———————————————————————————————-

Pour solliciter une interview, contactez Bernadette Vivuya, Coordinatrice de l’exposition Trascend au +243 994777 892 ou via bettyvivuya@yoleafrica.org

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

%d bloggers like this: